Couteaux pour bouchers

Conçus en acier inoxydable allie de grande qualité. La pièce brute est formée à partir de la matière première, qui se présente sous forme de barres. L’étape importante suivante qui a une influence décisive sur la qualité du couteau fini est le processus de durcissement.

Les couteaux sont durcis dans un dispositif de durcissement continu au gaz inerte, ce qui garantit un processus de durcissement de qualité uniforme et sous contrôle permanent.

L’étape suivante est le revenu. Au cours de cette étape, les contraintes de durcissement sont retirées de l’acier à des températures allant jusqu’à 250°C. Cela donne à la lame l’élasticité et la dureté désirées. On vérifie ensuite que les lames sont droites à 100 % et on les redresse. Puis les lames sont surgelées pour obtenir une structure matérielle optimum. La surface est ensuite traitée. Les lames sont affûtées avec des machines spéciales à commande numérique. Ici aussi, un contrôle continu des opérations est assuré. Cette étape est suivie par le polissage du couteau, pour obtenir une surface fine uniforme et pour arrondir simultanément le dos du couteau. Six autres étapes de production sont alors nécessaires pour parfaire la surface et le tranchant. Après l’affûtage, les manches sont moulés par injection dans un plastique spécial entièrement antidérapant grâce à sa composition spéciale. Le matériel est complètement alimentaire et ne peut pas être enlevé par frottement comme c’est le cas pour le plastique mou.

De plus, grâce au processus spécial de Dick, il n’y a absolument aucun espace entre la lame et le manche. L’affûtage des couteaux est effectué par des spécialistes sur des machines spécialement élaborées en interne afin de donner au couteau sa capacité de coupe optimale. Des contrôles certifiés sont effectués durant tout le processus de production.

Plan du site